• Danièle Godard-Livet

écrire sa vie, une initiative québécoise - jour 3bis


En cette période où Montréal est durement éprouvé par la Covid19, une écrivaine québécoise de 95 ans (janette Bertrand) lance une initiative d'écriture qui a beaucoup de succès en lien avec l'institut universitaire de gériatrie de Montréal : écrire sa vie.

Des capsules vidéo pendant 8 semaines pour donner envie, et expliquer comment raconter sa vie, suivies par 4000 personnes. Le site reçoit des messages d'un peu partout, y compris de France. Elle dit lire tous les messages, mais ne pas y répondre.

C'est court (8-9 mn), direct, désinhibant ("écrivez au son" si vous avez peur de faire des fautes d'orthographe), encourageant. "Dîtes votre vérité, parlez de vos émotions, tout ce que vous avez sur le coeur, parlez de qui vous étiez et pas seulement des événements qui ont jalonné votre vie..." Une vraie leçon d'écriture !

Cela raconte aussi la vie des familles au Québec car elle prend des exemples dans sa propre vie et sans doute celle des gens qu'elle a connus (l'influence de l'église, le rôle du curé, l'ignorance de la sexualité, les méthodes de contraception...). Elle aborde aussi les sujets difficiles des biographies : les secrets de famille, les espoirs déçus, les rêves, les désirs, le grand amour qu'on n'a pas épousé, le mauvais mari, les déceptions, l'influence des combats féministes, la mère passable, la crise de la quarantaine, les drames, les peurs.

C'est simple, sincère, découpé en tranches d'âge pertinentes. Un très beau témoignage d'une dame qui sait ce dont elle parle et un très beau projet. Elle a écrit à 92 ans "La vieillesse par une vraie vieille" : peur de la vieillesse la vieillesse comme réparation de l'enfance, le besoin d'être valorisé des vieux, le besoin de projet.


33 vues

Tous droits réservés Danièle Godard-Livet 2018

danielegodardlivet@gmail.com