• Danièle Godard-Livet

Comment Léopold II, roi des Belges, renonça à sa propriété privée du Congo...


La colonisation du Congo fut tellement barbare qu'elle a donné lieu à de nombreux livres. Le plus célèbre est sans doute Au coeur des ténèbres de Joseph Conrad publié en 1899, puis repris et transposé pendant la guerre du Vietnam dans Apocalypse Now de F.F. Coppola. Le livre de Conrad et ceux d'autres écrivains comme Arthur Conan Doyle ou Mark Twain avaient dénoncé la folie des hommes chargés de rapporter les ressources gratuites qu'offrait le territoire grand comme 4 fois la France (bois, ivoire, latex), mais ce sont les photos d'une femme Alice Seeley Harris prises sur place avec son Kodak à un dollar et les conférences qu'elle donna sans relâche qui aboutirent à ce que le roi de Belges renonce à sa propriété privée en 1908. Le Monde revient sur son histoire dans un article "Comment les mains coupées du Congo ont secoué l’Europe coloniale" et une vidéo.


C'est aussi sur cette colonisation barbare que revient le livre tout récemment paru de Paul Kawczack : Ténèbre auquel vient d'être décerné le prix littéraire des collégiens. Un beau livre qui rappelle la banalité des hommes jetés dans le massacre d'un territoire et de ses habitants pour s'approprier une ressource gratuite et comment ils peuvent devenir des monstres par appât du gain et du pouvoir.

Paul Kawczack, né à Besançon et vivant à Chicoutimi au Québec (où il a créé sa maison d'édition la peuplade) est un auteur à suivre. Son livre est disponible à la bibliothèque de Lissieu (dès que je l'aurai rendu).

42 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout