• Danièle Godard-Livet

Déconfinement - J-1



abeille butinant mes népétas

La pollinisation vibratoire vous passionne. A la demande de très nombreux lecteurs, j'ai approfondi mes recherches.

De nombreuses plantes potagères ont besoin de cette pollinisation vibratoire : la tomate, le poivron, l'aubergine, mais aussi les myrtilles...et comme nous l'explique la FAO, toutes les abeilles n'en sont pas capables.

Action mondiale en faveur des services de pollinisation pour une agriculture durable, lancée par la FAO Secouer la pollinisation: les vibrations Nombre de cultures d'importance (tomates, piments et myrtilles, pour n'en citer que quelques-unes) ont une pollinisation particulière appelée «pollinisation vibratile». Leur pollen est contenu dans des anthères fermées, dont l'extrémité présente une petite ouverture. Une abeille doit se poser sur l'anthère et faire vibrer ses ailes de manière à créer une vibration d'une certaine fréquence afin que le pollen soit projeté hors de l'anthère sous la forme d'un petit nuage. Toutes les abeilles n'en sont pas capables... elles doivent être assez robustes pour faire vibrer la fleur suffisamment rapidement. Durant de nombreuses années, dans les serres, ces vibrations ont dû être effectuées à la main sur les fleurs de tomates (au moyen d'un diapason, très souvent), mais désormais des abeilles spécialisées sont utilisées – bourdons en Europe et Amegilla cingulata en Australie.

Une petite leçon d'anatomie des fleurs et des besoins des hyménoptères (nectar et pollen) vous en apprendra plus. C'est ici

Plus j'en apprends et plus je me rends compte que c'est un miracle que je récolte des tomates. Cultiver son potager est un acte d'espoir, un pari insensé.

Désolée pour vous les abeilles, merci les bourdons, merci le trèfle violet, j'ai compris que je vous dois mes tomates.

Et pour terminer, comment trancher un débat familial : tailler ou ne pas pas tailler ses plants de tomates. Regardez, écoutez et choisissez. Pour moi, je vais suivre l'exemple de ce jardinier futé : tailler en début de saison et laisser l'exubérance de la végétation proliférer, une fois la tige principale bien allongée.

Après le 13 mai, les saints de glace s'est fini et le déconfinement aussi. Notre président serait-il jardinier pour choisir une date aussi pertinente ?






32 vues

Tous droits réservés Danièle Godard-Livet 2018

danielegodardlivet@gmail.com