• Danièle Godard-Livet

Démolition, on continue...


on démolit de la pierre

La démolition dont je vous parle, c'est du lourd, de la pierre !

Ce matin, le chantier a commencé tous autour de la nouvelle machine que le démonstrateur venait livrer et mettre en marche : une scie à chaîne diamant ICS. On a mis l'essence et puis l'eau, un peu de dégrippant et le démonstrateur a démarré la machine qui scie les pierres.



livraison de la scie à chaîne

Après, on est monté sur le toit pour dégager les tuiles en limite et couper à la tronçonneuse les chevrons et les poutres.

Quand la poutre est trop grosse, c'est le patron qui s'y colle.


les toits mitoyens

Rassurez-vous, j'étais sur MON toit et eux sur le toit à démolir. C'est délicat, tout imbriqué, tout mal foutu, tout construit par des gens qui faisaient des échanges de terrains microscopiques et stipulaient à qui appartenait l'eau des toits par acte notarié.


Pas étonnant que ce soit compliqué et qu'il faille prendre des précautions pour démolir !

Mais les démolisseurs sont sympas,ils forment une bonne équipe et on a bien rigolé ensemble. Plus qu'avec ma voisine et le petit promoteur !

Les démolisseurs sont partis à 16h - ils n'avaient pas fait de pause à midi- et lundi le chantier reprend pour la partie la plus périlleuse : la démolition de la grange entre mes deux corps de bâtiments (coloriés en rouge). Bon week-end, ma maison est encore debout.



117 vues

Tous droits réservés Danièle Godard-Livet 2018

danielegodardlivet@gmail.com