• Danièle Godard-Livet

Démolition suite... et peut-être


L'insatiable bête qui dort, au moment où j'écris, juste dans le terrain d'à côté, gueule ouverte, continuera son travail demain.

Les murs qui ne doivent pas être touchés sont en jaune, ce sont ceux de ma maison. La bête a-t-elle assez bonne vue, sera-t-elle assez délicate ?

Toujours est-il qu'elle ne ressemble pas à la petite cuillère que l'on m'avait annoncée ! Elle croque large et profond ; elle a mangé rien qu'aujourd'hui tout un bâtiment et n'en a pas laissé une miette.

Il paraît que j'aurais dû l'amadouer, entretenir de bonnes relations de voisinage avec son maître... Facile à dire quand le maître ne veut pas vous adresser la parole !

Il paraît que c'est parfaitement légal, et en plus c'est vrai ! Regrettable certes, mais légal !

Si demain, je ne vous écris pas, vous saurez où me chercher ! Sous les décombres de ma maison. Mais le pire n'est jamais sûr...

A demain donc !

110 vues

Tous droits réservés Danièle Godard-Livet 2018

danielegodardlivet@gmail.com