• Danièle Godard-Livet

Déserter avec les diplômés d'AgroParisTech 2022 ?


4 filles et 4 garçons devant un micro
diplômes d'AgroParisTech 2022 lors de la remise es diplômes

Leur vidéo fait le buzz et ce n'est pas sans raison. Ils sont huit, 4 garçons, 4 filles, ils n'ont pas de porte-paraole et chacune et chacun délivre une partie du message, ils évoquent des faits concrets d'une société qui court à sa perte en termes d'écologie, de modes de production, de modes de vie et de consommation, ils témoignent chacune et chacun des choix personnels qu'il vont faire. Ils sont bons, compétents, bien informés et bien formés.

Ils ne croient ni au développement durable, ni à la transition écologique, ni à la croissance verte mais seulement à la pratique au quotidien d'une écologie populaire, décoloniale et féministe. On ne peut que les suivre dans leur colère et leur volonté de bifurquer, de faire un pas de côté, de déserter.

Pourtant ces choix de vie personnels ou intégrés à de mini-collectifs (devenir apiculteur, s'intaller avec un paysan boulanger dans le Tarn, pratiquer l'agriculture vivrière en zad, travailler de ses mains...) suffiront-ils à se débarasser de l'ordre social dominant ? J'en doute. Il y a cinquante ans déjà lorsque j'ai reçu mon diplôme de l'Agro, des pas de côté identiques ont existé au sein de la promo et j'ai presque cru reconnaître les cheveux longs de certains camarades de la promo INA70. j'en connais peu qui aient persisté.

Bravo aux camarades diplômés de 2022. J'aimerais tellement vous voir prendre des voies plus politiques et plus collectives. La société attend autre chose que des déserteurs pour changer.

Ne serait-ce que pour empêcher un conseiller municipal d'abattre impunément un hectare de chênes centenaires au coeur de ma commune et pouvoir porter plainte pour préjudice écologique.

Au fait il y a des élections les 12 et 19 juin 2022. N'oubliez pas !

139 vues0 commentaire