• Danièle Godard-Livet

La naissance d'un livre collectif, et même d'une série





Faire un livre collectif à cinq photographes, l’idée nous est venue en 2020 à l’issue d’un stage qui aurait dû être annulé pour cause de pandémie… Mais qui avait tout de même eu lieu avec masques et gestes-barrières. On avait plus que jamais besoin de collectif après cette année de confinement total ou partiel. L’année suivante en 2021, on a continué à sept photographes.

Placer 50 photos (70 la deuxième année) dans un livre pas trop cher pose quelques problèmes de maquette. Encore plus, si on veut ajouter une présentation de chaque photographe et un texte inspiré par sa série de dix photos. Encore plus si chacun a réalisé ses prises de vue dans le format et l’orientation qui lui conviennent 3:2, 4:3, portrait ou paysage, ou même, pour certain, recadré ses images de façon toute personnelle.

Comment faire ? On ouvre la bibliothèque des livres photos et on regarde des exemples de mise en page, de mise en scène pour choisir les marges, les photos qui seront en plein format, celles qui demeureront plus petites sous forme de vignettes.

Comment faire aussi avec cinq ou six auteurs qui ont leur propre rythme d’envoi des photos et des textes, leur propre rythme de réaction aux propositions de maquettes ?

- Je préférerais que tu changes l’ordre des photos !

- Celles qui sont en vignettes sont vraiment trop petites !

- Pas de titre à mon texte !

- Le texte sous chacune des photos, ce ne serait pas plus clair ?

Pendant que je me bats avec les marges, les polices de caractère et les styles de titres, les photos en "belle page" et le placement des textes, il faut déjà penser à la couverture. En 2020, le choix avait été fait de ne pas mettre de photo sur la couverture. On garde donc le principe, mais en changeant de couleur pour le fond et les textes. Et vous savez les couleurs, c’est toujours une affaire compliquée ! Des goûts et des couleurs !

Je propose un beau violet qui m’a été suggéré par une amie pensant faire l’unanimité, tout en suggérant que mes préférences vont toujours à des jaunes et des rouges, couleurs souvent peu aimées. L’idée du jaune et rouge l’emporte, car j’ai une aide précieuse dans toutes ces hésitations, celle du maître de stage Pierre de Vallombreuse… dont personne ne conteste les choix.

Jaune et rouge donc, inspirés des couleurs d’une baie d’automne que je ramasse dans un jardin : une fraise de Chine, une cerise du Japon, une arbouse ? Je ne sais pas, mais en matière d’assemblage de couleurs la nature ose beaucoup et ne se trompe pas.

Voilà nos deux livres bientôt en vente au prix de 7 euros chacun. N’hésitez pas à les commander, je les enverrai avec plaisir (frais de port en plus)..






34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout