• Danièle Godard-Livet

Les débutants ne sont pas ceux qu'on croît : jour 4


En matière d'huitres, nos amis en savent beaucoup plus que nous : les "Gillardeau" qui se vendent par trois à Paris tellement elles sont chères et charnues n'ont aucun secret pour eux ! C'est en connaisseurs qu'ils discutent avec les producteurs des huitres du soleil : des huitres bien creuses, des huitres à la belle nacre épaisse, 8 à 15 % de chair quand l'huitre normale ne dépasse pas 6%, un pied solide au goût de noisette et même une production de bellons ! Dans la lagune de Thau pour avoir ce résultat et produire ces huitres exceptionnelles, il faut tout le savoir-faire d'un licencié en aquaculture et de longues années de pratique chez les conchyliculteurs, de l'élevage du naissain à son collage sur les cordes et au relevage périodique pour reproduire l'effet des marées (huitres exondées). Le jeûne périodique chez l'huitre permet un grossissement plus sûr ! C'est en famille que les huitres du soleil se lancent dans l'aventure. Leurs huitres sont effectivement exceptionnelles, aromatisées au choix au poivre de timut, au citron ou au vinaigre à l'échalote.

Une visite à la pointe courte (et une pensée pour Agnès Varda), un tour au marché de Sète nous démontre aussi la supériorité du camping-car bas (moins de 2m) pour se déplacer en ville et se garer où l'on veut.

La journée se termine à Marseillan-plage et Marseillan-ville. Pendant que Marseillan-plage garde ses allures de station balnéaire vidée par l'hiver, Marseillan-ville se donne des allures de coin branché : boutiques design, bars ouverts, transformation des chais et autres bâtiments industriels en appartements de luxe (245 000 euros le 2 pièces). Le monde change ! Il nous reste à découvrir le Noily-Prat qui a fait la richesse de Marseillan, mais que nous n'avons jamais goûté !

C'est en cuisant les daurades du repas du soir que notre gaz rend l'âme. Nous, les camping-caristes expérimentés avons oublié de prendre une recharge...et passons la nuit sans chauffage !




33 vues

Tous droits réservés Danièle Godard-Livet 2018

danielegodardlivet@gmail.com