• Danièle Godard-Livet

Les graines d'aneth vieilles de 20 ans ont germé


Le 3 avril, inquiète de la poursuite du confinement et de la fermeture des jardineries, j'ai fait des recherches dans mes vieux stocks de graines. J'ai semé de la coriandre et de l'aneth sous abri.

Les petites graines rondes de coriandre n'ont jamais germé, mais les minuscules graines plates et ailées de l'aneth sont sorties.

N'y croyant pas (je fondais de grands espoirs sur la coriandre qui ne germait pas), j'ai méprisé les premières pousses, les prenant même pour des plantules de cosmos dont les graines se retrouvent partout dans la terre de mon jardin.

Les voyant grandir et me décidant à les transplanter, j'ai froissé quelques feuilles pour en avoir le coeur net. Le miracle s'était produit : vingt ans après leur date de péremption, les graines d'aneth avaient germé et j'avais toute une jardinière de plants d'aneth.

J'aime l'aneth pour bien des raisons ; d'abord c'est bon, délicat, subtil; ensuite c'est fragile, gélif, difficile à trouver en jardinerie (soit ils ont gelé, soit il y en a si peu qu'on ne trouve que des plants misérables, laissés par les autres clients); enfin parce que c'est une plante qui se rattache à un souvenir d'adolescente : lors de mon premier séjour en Allemagne (j'avais douze ou treize ans) la famille qui m'accueillait me montrait le Dill et j'étais incapable de lui trouver un nom français...car je n'en avais jamais vu ! En Auvergne dans les années 60, le Dill était inconnu. Rottraut Kettler en mettait dans cette sauce de salade sucrée qui allait si bien avec la laitue. Une amicale pensée pour elle, si elle me voit de là-haut.

0 vue

Tous droits réservés Danièle Godard-Livet 2018

danielegodardlivet@gmail.com