• Danièle Godard-Livet

Lissieu : Tant de beauté perdue avec la coupe rase de l'Espace boisé classé


Faisons un peu de botanique aujourd'hui.

Tout le monde connaît les glands du chêne, mais saviez-vous que l'érable champêtre fleurit ? Sa fleur n'est pas très voyante, quoique d'un vert clair lumineux, mais le nectar en est très apprécié par les insectes. Certains passionnés disent même qu'on peut la manger et apprécier son petit goût sucré. C'est juste en ce moment, profitez-en !

Connaissez-vous le charme et ce qui le distingue du hêtre ? La blague de tous les forestiers rappelle que "le charme d'à dents est d'être à poil". Les feuilles de charme sont dentelées alors que celles du hêtre ont des bords lisses mais pourvus de petits poils.

Le charme comme le chêne n'a pas de "fleurs" mais des chatons qui pendent. Ce que vous n'avez peut-être jamais observé ni sur les charmes, ni sur les chênes, c'est que la fleur femelle est distincte du chaton et toute petite. C'est pourtant elle qui donnera le gland du chêne et l'akène du charme.

Les érables quant à eux produisent des samares, ces graines doublement ailées pour se disperser plus facilement avec le vent.

La botanique est une formidable école d'observation et de découverte où l'on peut admirer la diversité des solutions imaginées par la nature pour croître et se multiplier. Les formes des feuilles, des fleurs, des fruits, des écorces, le port des arbres ; chaque fois une solution différente et unique. Et tous ces merveilleux noms qu'ont inventé les botanistes pour désigner cette diversité.

J'ai appris la botanique en classe prépa avec un professeur passionné, je m'émerveille toujours des découvertes que je fais de nouvelles plantes, mais surtout de l'organisation fine des fleurs, des feuilles et des fruits. Il suffit d'ouvrir les yeux et de se forger quelques connaissances pour s'émerveiller à la moindre promenade.


Vous n'y connaissez rien et vous aimeriez bien le montrer à vos enfants, il existe une application gratuite très bien faite Pl@ntNet qui peut vous aider. Vous prenez la photo avec votre téléphone et vous découvrez de quelle plante il s'agit.

Reconnaître les chants d'oiseaux est aussi possible avec BirdNet. Vous enregistrez et vous apprenez quel oiseau est en train de lancer ses trilles.


Il n'existe malheureusement plus de chênes dans l'espace boisé classé de Montvallon puisqu'ils ont tous été coupés. Il reste quelques érables champêtres et quelques charmes, mal en point. Allez-y et apprenez à les reconnaître ! Madame le maire de Lissieu y aurait vu des frênes, moi non !

Nous avons tous besoin d'accroître nos connaissances en botanique pour défendre efficacement notre environnement comme de conseils pour choisir le reboisement en période de réchauffement climatique de l'espace boisé classé de Montvallon lorsqu'il sera transformé en parc aménagé. La longue expérience de l'ONF et du CNPF me semble plus pertinente que celle de terres de forêts qui m'a l'air plus spécialisée dans l' émission de reçu fiscal que dans la sylviculture.






Posts récents

Voir tout