• Danièle Godard-Livet

Petits et gros mensonges de la filière bois


coupe rase en Haute azergues, en vignette Lissieu

Le bois est une ressource renouvelable...mais il met quelques dizaines, voire centaines d'années à pousser. Certes, ce n'est rien par rapport aux centaines de millions d'années qui ont été nécessaires à produire charbon, pétrole ou gaz.

Mais c'est dès aujourd'hui que nous avons besoin de réduire les émissions de carbone sur la planète, pas dans 30 ou 50 ans !

Le bois-énergie n'est une énergie "propre" que s'il est produit dans des taillis qui poussent vite ou s'il provient du réemploi de bois de construction ou d'ameublement (qui disperse quand même beaucoup de particules fines dans l'atmosphère). Or, on voit de plus en plus se développer des coupes à blanc, sous prétexte de bois-énergie et de ressources renouvelable, avec la bénédiction des gouvenements européens qui projettent de transformer les anciennes centrales à charbon en centrale à bois.


Un reportage récent du 21 mars 2021 sur France 5 alerte sur la provenance des bois que vous pouvez acheter pour votre poêle à granulés ou votre insert (fermé). C'est ici, et ça fait peur car les arguments et les méthodes sont les mêmes qu'à Lissieu sur le front de l'espace boisé classé désormais disparu.


Si la superficie de la forêt française ne cesse d'augmenter, cette réalité est trompeuse : la forêt s'étend surtout grâce à des plantations. Il ne s'agit plus de forêts naturelles mais de champs d'arbres où il n'existe plus de biodiversité et qui absorbent beaucoup moins de CO2. En outre, ces plantations résistent mal au changement climatique.Présentation du reportage de france 5 "sur le front...des forêts françaises"
Les arbres ont infiniment plus de valeur vivants que morts que ce soit pour le climat ou la biodiversité. Pour parvenir à l’objectif de neutralité carbone, vos gouvernements devraient travailler à la préservation et la restauration des forêts plutôt qu’à leur combustion. Lettre ouverte de 500 scientifiques sur les dangers du bois énergie

Je ne sais où partiront les chênes centenaires de l'espace boisé classé de Lissieu qui viennent d'être rasés, ni combien ils rapporteront à leur propriétaire. Les plus belles grumes partiront peut-être en Chine ou peut-être les achèterez-vous pour les brûler en granulés ?

J'ai pris des photos de coupe rase en mai 2020 en Haute-Azergues à la fin du confinement. Je ne pensais pas qu'un jour je verrai la même chose en plein coeur de Lissieu. Moi, qui n'utilise même plus mon insert fermé et n'achète plus de bois par respect de l'environnement (et qui ai fait isoler mes toits) !


coupe rase en haute azergues, en vignette Lissieu

Faute d'information, nous n'avons pas pu acheter collectivement l'espace boisé classé de Montvallon, la municipalité ne l'a pas préempté comme elle aurait pu le faire ! C'est triste à pleurer d'avoir perdu tant de beauté et de gros stockeurs de carbone qui pouvaient vivre encore plus de 100ans, en éliminant les arbres malades et en replantant comme dans la forêt de Tronçais créée par Colbert en 1670. où certains chênes ont plus de 400 ans et qui est désormais gérée en forêt publique sur un cycle dépassant les 200 ans !

A nous de tout faire pour que cette forêt détruite soit reboisée en feuillus et aménagée en parc public.

N'hésitez pas à aller aussi sur le blog de mon mari : https://leclaironblog.org/


226 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout