Tous droits réservés Danièle Godard-Livet 2018

danielegodardlivet@gmail.com

 


 

Parler de mémoire, n'est-ce pas aussi s'intéresser à ceux qui la perdent ?

 La photo des Roumanoff en couverture du livre de Colette Roumanoff me fait intensément penser à celles de mes parents. Un mari touché par la maladie d'Alzheimer et sa femme qui le regarde comme au jour de leur rencontre.

C'est ce que raconte Colette Roumanoff qui vit depuis dix ans aux côtés de son mari atteint de la maladie d'Alzheimer et qui livre un très beau témoignage (et des conseils) dans "Le bonheur plus fort que l'oubli" et qui en fait aussi une pièce de théatre "la confusionite".

Nous risquons tous d'être confrontés  directement ou indirectement à cette maladie dans les années qui viennent, alors ne tardons pas à lire ce livre plein d'humour et d'optimisme qui nous fait réfléchir sur la dépendance, le soin et le sens de la vie.

Ecrire son histoire, n'est-ce pas surtout réfléchir sur le sens de la vie et nos multiples dépendances qui font de nous ce que nous sommes ?

 

 

 

Please reload

Posts récents

October 14, 2019

Please reload