Tous droits réservés Danièle Godard-Livet 2018

danielegodardlivet@gmail.com

 


 

N comme Noyade

 

Souvent les actes de décès sont muets sur les causes des morts accidentelles.

J'ai des ancêtres savoyards morts entre 1900 et 1910 morts autour de quarante ans dont il m'est impossible de connaître la date exacte et la cause du décès : accident dans l'ardoisière qu'ils exploitaient, accident de débardage de bois. Rien dans les souvenirs des vivants, rien dans les journaux, comment faire ?

En revanche, j'ai deux ancêtres, auvergnat pour l'un, forézien pour l'autre dont la mort par noyade est attestée dans leur acte de décès.

 

Un cohas, retrouvé noyé dans l'étang de la Goutte en plein hiver le 30 janvier 1765

Son acte de décès mentionne bien qu'on a trouvé sur lui des marques de chrétien et que le noyé peut être inhumé.

 

 

Un lévigne, marchand de bois par eau, retrouvé noyé dans la Loire le 3 février 1811


 

 

Généralement, les actes de décès ne mentionnent pas les causes des décès accidentels, qu'il s'agisse d'épidémies, d'accidents du travail, de meurtres....

Pourquoi les morts par noyade (et ceux morts dans un incendie) sont-ils plus bavards que les autres décédés de mort accidentelle ? Et vous comment faites-vous pour connaître les causes des morts de celles et ceux qui sont partis jeunes ?

Please reload

Posts récents
Please reload