Tous droits réservés Danièle Godard-Livet 2018

danielegodardlivet@gmail.com

 


 

Une belle découverte, et même deux ou trois !

 J'aime les histoires courtes prises sur le vif et les images, les carnets que l'on feuillette pour le plaisir, les belles mises en pages et les formats carrés.

Les carnets de l'Afrique à Paris par Catherine M'Boudi et Alain Korkos sont une belle découverte et un petit bijou qui vous fera entrer dans tout ce que Paris contient de culture africaine vivante, avec un plan, des adresses, un glossaire, des illustrations et des paroles entendues au fil de balades dans les arrondissements de l'Est parisien (+ le musée Dapper et celui des arts premiers et même le Louvre).

C'est beau, c'est coloré, ça parle de cuisine, de coiffure, de danse, de vêtements, de culture, de médias et de Roissy, départ obligé pour l'Afrique et de plein d'autres choses, de marabouts et de viande de brousse, de wax et d'ambianceurs.

Un vrai petit bonheur préfacé par Alain Mabanckou qui  fait remonter des parfums d'Afrique noire.

A s'offrir et à offrir !

 

Vous voulez un exemple, voici une page savoureuse parmi d'autres, consacrée aux sapeurs :

" Ce sont eux les vrais sapeurs congolais. Et cette fois le plus beau, c'est lui : Papa Smalto ! Ah ! voyez sa diatance* ! Regardez-le chalouper, virevolter sur le macadam devant les vendeuses de safous médusées. Si fier de son costume de percale rose, noeud papillon assorti sur col cassé. Ses Westons, il les a astiquées au chiffon de flanelle sous un porche de la rue Ordener avant d'entrer en scène... Quel malabar !"

 

*Il existe aussi tout un vocable propre aux sapeurs pour désigner certaines techniques ou attitudes à adopter pour impressionner les autres. Par exemple, la « diatance » désigne l'action de marcher avec fierté ; la « déka », celle de marcher avec élégance ; un « démarrage » consiste pour le sapeur à improviser un début de défilé de mode. (recherche faite par l'auteur du blog pour comprendre ce terme inconnue. Pour en savoir plus consulter :https://www.bonnegueule.fr/histoire-sape-sapologie-congo-paris/

 

 "- Roger, s'il te plaît tu peux repasser ma jupe à froufrous ?

je suis vraiment très heureuse d'avoir un mari sapeur. C'est un pro de la pattemouille, un maître de la centrale vapeur, un névrosé du pli de pantalon lame de rasoir. C'est fabuleux de le voir entretenir son linge. sa mère l'a bien élevé, ça oui ! Et il ne rechigne jamais à laaver les couches en tissu de notre Mimi avant d'aller faire le beau avec ses amis."

 

"Gare St lazare, sortie du RER

Ils sont enjoués et marchent d'un pas décidé. Deux dandys contemporains, d'authentiques sapeurs, véritables pieds nickelés. l'un : veste de sedan à brandebourgs écarlates et pantalon bleu nuit à chaîne ostentatoire, Converse roses à damiers, casquette Old England, tartan chic, chemise de popeline gris souris; l'autre : pantalon baggy vert cru, Converse argentés à damiers, blouson de boxer 100% lambswool, écharpe orange Hermès, sweat à capuche assorti, casquette de sportswear bicolore et casque High-tech pour couronner le tout. Que de marques sur le dos !"

 

 

Comme je m'étonnais du tout petit prix de ce joli volume soigné (14€), j'ai découvert un éditeur indépendant passionné : Parigramme dirigé par Gilles Schlesser dont le catalogue est tout entier consacré à Paris et vous donnera des idées  d'explorations ou de cadeaux :

- Paris dans les pas de Patrick Modiano

- la folie à Paris

- 100 ans dans un immeuble parisien

et bien d'autres titres à découvrir.

 

le catalogue, c'est ici  http://www.parigramme.com/catalogue.htm

et le blog de Gilles Schlesser https://gilles-schlesser.net/

 

Et j'ai même fait la connaissance de Catherine M'Boudi, l'auteur des carnets avec Alain Korkos...mais je ne vous dirai pas comment.

 

 

Please reload

Posts récents
Please reload