• Danièle Godard-Livet

Coupe à blanc et travail de sagouin


à Lissieu, ce matin

C'est en promenant mon chien que j' ai découvert le saccage, au bout de la rue Mozart. L'intégralité de la forêt qui dominait l'école, le parc de Montvallon et l'ancien château a été abattue.

Les plus belles grumes, des chênes pluricentenaires, ont été récupérés et préparés pour la vente. Tout le reste ressemble à un champ de bataille où les rares arbres épargnés ont été blessés, étêtés, fracassés. C'est la pire des coupes à blanc que j'ai vue même dans les forêts de rapport ! En plein coeur de Lissieu !

Depuis longtemps l'accès à ce bois était interdit ; des enfants y passaient peut-être encore pour rejoindre plus vite l'école, mais pourquoi autoriser un tel massacre dans une zone naturelle... que je considérais (dans mon ignorance de citoyenne, sans doute mauvaise lectrice du PLU-H) comme un "espace boisé classé" relevant des prescriptions relatives au cadre de vie, tel qu'indiqué dans le PLU-H !





J'avoue ne plus rien comprendre à la politique de notre nouvelle municipalité qui prodigue de belles paroles, mais laisse faire le pire.

Il existe 1000 façons de contribuer à sa manière à la préservation de nos ressources et de notre l'environnement : les règles de tri, le compostage...

nous dit notre équipe municipale en nous invitant à nous inscrire dans le groupe de travail de la commission énergie, environnement et écologie en nous adressant à environnement@lissieu.fr.

Elle projette aussi un éco-quartier Montluzin/Favières à forte valeur éco-responsable avec des espaces publics verts, la gestion des déchets, la qualité du cadre de vie...

Mes ancêtres auvergnats étaient marchands de bois et ils mettaient toutes leurs économies dans les bois... que J'ai vendus à la succession de mes parents. J'espère qu'ils ne connaîtront pas une aussi triste destinée que la forêt de Montvallon.


151 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout