• Danièle Godard-Livet

Comment parler des livres que l'on n'a pas lus ?


Ma fille m'avait offert "Comment parler des faits qui ne se sont pas produits ?". Enthousiaste, j'ai acheté "Comment parler des livres qu'on n'a pas lus ?"

Il y a beaucoup de manières et de raisons de ne pas lire :

- ne pas lire mais se contenter de savoir situer le livre dans l'immensité de la littérature et se contenter des catalogues comme le bibliothécaire de La montagne magique

- ne pas lire, mais parcourir les livres et se contenter de ce qu'en disent les autres comme Valéry qui prononce l'éloge de Proust en avouant n'en avoir lu que quelques pages

- ne pas lire parce que le livre est introuvable mais qu'on en a entendu parler (et qu'on se fait beaucoup d'idées dessus) comme le second tome de la poétique d'Aristote dans le nom de la rose.

Il est pourtant possible de parler de tous ces livres, y compris de ceux qu'on a peut-être lus mais complètement oubliés au point même de douter qu'on les ai lus ... comme l'avoue Montaigne de plusieurs ouvrages. Pierre Bayard rapporte plusieurs situations cocasses tirées de la littérature et de son expérience pour s'en sortir (sans avoir lu le livre) dans la vie mondaine, devant un professeur, devant l'écrivain ou avec l'être aimé.

Il va même plus loin pour défendre ce qu'il appelle la non-lecture avec quatre conseils :

- ne pas avoir honte ;

- imposer ses idées ;

- inventer des livres ;

- parler de soi.

Le livre se termine par un éloge de l'invention et de la créativité. Ce n'est pas un livre léger (Pierre Bayard enseigne la littérature à Paris 8) mais c'est un livre frais et direct, facile à lire malgré son érudition. Une vraie réussite...traduite en 25 langues. Et en plus, si bien organisé que vous pouvez n'en lire qu'une partie ou quelques pages ! le parcourir ou simplement en avoir entendu parler, savoir qu'il existe et que François Bon ne râte jamais un Pierre Bayard

24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout