• Danièle Godard-Livet

Isolement-jour 13


supplication dans le vertige qui m'emporte

J'ai un intérêt certain, et depuis longtemps, pour les récits d'isolement, de captivité, d'enfermement. J'ai lu beaucoup de récits d'otages, publiés au retour et décrivant leur façon de résister (ou de perdre la raison).

Je fais partie de la génération qui a entendu, jour après jour, les noms des otages français au Liban de 1985 à 1988 et j'ai suivi ce qu'ils sont devenus :

Marcel Carton, Marcel Fontaine, Michel Seurat, Jean Paul Kaufmann, Philippe Rochot, Georges Hansen, Aurel Cornéa, Jean Louis Normandin, litanie entendue pendant trois ans tous les soirs à 20 h. Tous, la quarantaine à l’époque, sauf Marcel Carton qui allait prendre sa retraite. Trente ans après leur libération, trois seulement sont encore vivants. Michel Seurat exécuté par ses ravisseurs, Marcel Fontaine mort d’un cancer à 54 ans, 15 ans après son retour, Georges Hansen mort à 73 ans, Aurel Cornéa décédé à 63 ans, Marcel Carton mort à 90 ans, le seul à n’avoir jamais perdu espoir. Aucun ne s’est suicidé au retour, comme ce fut le cas d'autres otages mais deux ont acheté une maison isolée : Jean Paul Kaufmann et Jean Louis Normandin (sur une île), et Philippe Rochot a reçu le prix Albert Londres pour l'ensemble de ses reportages au Liban.

Savoir ce qui aide à résister aux conditions d'Isolement ou ce qui fait perdre espoir fait partie de mes dadas. J'ai participé ce matin à l'enquête en ligne lancée le Pr Nicolas Franck et le Dr Frédéric Haesebaert du centre ressource de réhabilitation psychosociale (centre hospitalier Le Vinatier et université Lyon 1) pour comprendre l'impact du confinement sur la santé mentale ; c'est ici , vous pouvez le faire aussi !

Malgré tout ce savoir sur les bonnes pratiques, un vertige me saisit de savoir que ma fille habite un des quartiers les plus contaminés de Montréal où les communautés hassidiques ont bien du mal à diminuer les réunions collectives malgré la fermeture des synagogues. Heureusement, elle a un balcon et beaucoup d'arbres et d'écureuils à sa fenêtre.

0 vue

Tous droits réservés Danièle Godard-Livet 2018

danielegodardlivet@gmail.com