• Danièle Godard-Livet

Isolement - jour 18


nos salades sous abri

Un 3 avril, les jardiniers s'inquiètent et s'agitent : y aura-t-il des plants ?

Bien sûr, il y a les prudents, les aguerris qui sèment sous abri (avec parfois leurs propres graines) et produisent leurs plants, mais les autres ? Il est encore un peu tôt pour y penser si l'on n'a pas de serre, mais la saison approche.

Cette année nous avions innové et fait l'acquisition d'abris (en solde) pour hâter la venue des tomates. Ce sont des plants de salades qui y ont trouvé leur bonheur...et se portent plutôt bien. Mais on ne vit pas que de salade !

Hier soir, j'ai fait le tour de mes tiroirs pour retrouver des graines achetées au fil du temps et oubliés. Leurs dates de péremption sont largement dépassées, pour certaines depuis plus de vingt ans, mais j'ai confiance dans la puissance de la nature et si les graines retrouvées dans les pyramides n'ont pas toutes perdu leur pouvoir germinatif, les miennes peuvent être encore en pleine forme.

Semis d'aneth (dlc 07/2000), de coriandre (dlc 2004) et de capucines sous abri cet après-midi, car rien n'accompagne mieux une pomme de terre à l'eau ou un plat de pâtes que quelques soupçons d'herbes ou de fleurs fraîches. Et puis, quelle aventure que de semer, de confier à la terre son espoir en dépit de tous les périls. Métaphysique agronomique !

J'apprends, juste après mes semis, que le gouvernement a entendu le cri muet des jardiniers et que les jardineries sont comptées depuis le 23 mars parmi les commerces essentiels. Entre autres, si elle organise une livraison en drive comme cela se fait à Chasselay.

En fait, ma réflexion, en fouillant mes tiroirs à la recherche de graines, était plus large : les semences sont une des dimensions de notre autonomie. Sans graine, pas de plant, pas nourriture, une des nombreuses choses que savent tous les paysans du monde et que nous rappelle cette crise, bien au-delà des soucis des jardiniers amateurs !


mes semis à la réussite improbable

49 vues

Tous droits réservés Danièle Godard-Livet 2018

danielegodardlivet@gmail.com