• Danièle Godard-Livet

Isolement - jour 19


lézard au soleil

Faut-il être créatif pendant cette période de confinement ? N'est-ce pas le moment d'exprimer ce talent caché que la vie intense ne nous permet pas de développer ? Les propositions d'occupations fusent de toutes parts : sport, cuisine, écriture, dessin, peinture, photo.... et certains s'inquiètent déjà de n'avoir coché aucune des cases de leur to-do-list.

Ne laisse-t-on pas passer des occasions ? Ne rate-t-on pas des trains qu'il faudrait prendre ? L'injonction de bien utiliser ce temps libéré devient prégnante. J'ai moi-même commencé par des apprentissages nouveaux (les stories instagram et l'effet tilt schift) mais je sens mon énergie décroître. J'ai même abandonné le suivi des ateliers d'écriture en ligne qui m'avaient permis de publier deux livres en début d'année, livres dont je n'ai même pas l'énergie de faire la publicité (c'est ici et quand même si vous avez de la curiosité).

Une amie m'écrivait que "parfois le présent est trop intense pour que l'on puisse encore inventer". J'ai trouvé sa remarque pleine de bon sens (merci Charlie) et qu' il serait bien dommage de se culpabiliser. Lézardons, ne faisons rien si telle est notre envie, profitons du soleil, contentons-nous de nous protéger et de ne pas mettre les autres en péril (comme le lézard protège sa queue, bien qu'il sache la faire repousser)


Pedro au soleil

51 vues

Tous droits réservés Danièle Godard-Livet 2018

danielegodardlivet@gmail.com