• Danièle Godard-Livet

Isolement - Jour 40


couverture

Comme j'écris de temps en temps des chroniques de livres, je dois figurer sur une liste de bloggeurs-lecteurs et certains écrivains me sollicitent. Parfois je réponds, d'autres fois non.

Ne pas répondre a été ma première réaction au mail d'Emmanuel Glais, et puis, le confinement aidant, le besoin de s'entraider et le soleil qui brillait m'ont décidé à ouvrir le mail.

J'ai cru à une blague : peut-on choisir plus mauvais titre ? Quasi-lipogramme en A minor ou la réintroduction ! Pourtant, j'ai chargé le livre sur mon Kindle (livre offert par l'auteur, ça compte ! et vendu pas cher en e-book 4,99 €, ça compte aussi !) et je n'ai pas été déçue.

C'est plein de maladresses, surtout au début, malgré la trouvaille de la visite impromptue aux parents, mais le miracle s'est produit et le texte m' a accrochée. La banalité du thème du désarroi d'un jeune dans le monde actuel livré à l'hyper-consommation, l'ennui et l'abêtissement pourrait être pesante, il n'en est rien.

Peu à peu, des personnages se dessinent, une famille aussi, une région grâce au talent de l'auteur à croquer en peu de mots des situations, des ambiances et des relations entre les êtres. Il ne se passe rien que la monotonie des jours pour quelqu'un qui se cherche et cherche une place possible qui ne lui inspirerait ni dégoût ni compromission, et pourtant on suit Hubert-Félix au fil des pages et au rythme des saisons.

L'écriture est pleine de trouvailles, tout en restant simple et directe. C'est tendre et doux sans mièvrerie, critique et percutant sans verser dans l'excès, désespérant sans en faire des tonnes, sans concession ni solution ; le portrait d'une certaine jeunesse d'aujourd'hui qui hésite entre le refus de la société et le désir d'y devenir riche et célèbre, sonne juste et vrai. Oui, un bon roman, attachant et pertinent. J'espère que son auteur aura le succès qu'il mérite et trouvera un éditeur qui le mettra vraiment en valeur.

L'auteur Emmanuel Glais, (trop) discrètement présenté en quatrième de couverture, tient un blog sur mediapart, où il donne son avis sur le monde tel qu'il va. Personnellement, je vais le suivre car il est intéressant ce jeune ex-professeur d'histoire-géo qui vit entre Monterfil et Montfort-sur-Meu et s'est fait auteur et correcteur après s'être essayé au travail d'ouvrier agricole.

PS : à propos du lipogramme, le pari est tenu (rien ne vaut la contrainte pour avancer), mais quel titre et quel sous-titre ! Perec était plus subtil.

0 vue

Tous droits réservés Danièle Godard-Livet 2018

danielegodardlivet@gmail.com