• Danièle Godard-Livet

Isolement -jour 54


Ma pelouse cette année est un champ de trèfle. Ce 9 mai justement Jean Claude Ameisen parlait de trèfle dans sur les épaules de Darwin ; différentes sortes de trèfles et des abeilles et de bourdons qui ne polliniseraient pas les mêmes trèfles, les bourdons étant les seuls à pouvoir polliniser le trèfle des près (violet).

Je n'ai que du trèfle blanc et du trèfle violet, mais je suis allée y voir de plus près pour savoir qui visitaient mes fleurs de trèfles.

Couchée dans le trèfle, je pense n'avoir vu que des bourdons bien poilus, de drôles de bêtes qui ne font pas de miel, ne passent pas l'hiver et dont le rôle se limite à la pollinisation et sans qui le trèfle des près disparaîtrait.



J'y retourne demain car il m'a été impossible d'observer la pollinisation vibratile, que les bourdons et les abeilles sauvages sont seuls capables de pratiquer pour les besoins du trèfle des prés et bien d'autres fleurs dont les étamines ne laissent pas facilement échapper leur pollen.

38 vues

Tous droits réservés Danièle Godard-Livet 2018

danielegodardlivet@gmail.com