• Danièle Godard-Livet

J'ai semé aujourd'hui


Pour semer, il faut préparer le sol, faire un lit de semis. Bien sûr, ce tracteur et son attelage ne rentreraient pas dans mon tout petit potager, c'est donc à la main que j'ai affiné les mottes, enlever les cailloux, retirer les racines et ajouté un peu de terreau avant de déposer les graines, tasser et arroser.

Semer est pour moi beaucoup plus impressionnant que planter, transplanter. Un plant c'est une plante en entier qui certes grandira, fleurira, donnera des fruits, mais tout est déjà là : les racines, la tige, les feuilles. ça prendra ou ne prendra pas, mais il n'y a pas de mystère.

Semer, c'est tout autre chose. Une graine, c'est tout petit et c'est très différent d'une plante à l'autre. Les akènes gris et velus de la bourrache n'ont rien à voir avec les toutes petites sphères blond-rosé des graines de radis, rien à voir non plus avec les graines plates et ailées de l'aneth, ni avec les minuscules billes noires de la graine de roquette, pas plus qu'avec les petites boules des graines de coriandre (celles qu'on met dans les champignons à la grecque). Une graine, c'est une promesse de plante, une surprise, un petit miracle; d'autant plus que la taille de la plante a rarement à voir avec la taille de la graine.

Quand je sème (comme quand j'enterre des bulbes), je pense à chaque fois aux pauvres paysans d'Afrique ou d'ailleurs qui enfouit la semence qu'il s'est interdit de manger et je mesure la dose de confiance qu'il faut pour confier à la terre toute sa richesse en espérant une récolte.

Pour nous, c'est si simple, un paquet de graines coûte moins qu'un paquet de cigarettes et je n'en espère qu'une récolte d'agrément. J'ai semé aujourd'hui en essayant de le faire (pour une fois) avec un grand sérieux. Il ne me reste plus qu'à attendre.

27 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout