top of page
  • Danièle Godard-Livet

Les Voysin, une famille importante à Lissieu du début du 17eme siècle au milieu du 19 eme siècle


1692 acte de baptême de Philibert Voisin

La succession du seigneur de Lissieu Jean Athiaud qui s'était battu en 1591 contre les huguenots est si compliquée (entre mariages, vente, procédure judiciaire) qu'entre 1593 où Marie sa fille hérite et 1691date à laquelle Masso de la Ferrière est adjudicataire*, il est difficile de dire avec certitude qui est seigneur de Lissieu. Peut-être cela explique-t-il la place prise par la famille Voisin ? Et ce d'autant plus que le nombre de feux lissilois devait être très réduit; il n'était que d'une trentaine en 1789, sûrement encore plus réduit en 1600.

Dès 1634, une chapelle du St Rosaire bâtie par honorable homme André Voysin, habitant de Lissieu existe dans l'église de Lissieu située dans l'ancienne enceinte du château. L'acte de fondation dit qu'il l'avait fait construire ( sans doute après l'épidémie de peste de l'hiver 1628-1629 qui toucha durement Lyon) pour remercier "notre Dieu débonnaire, lequel lui a départi des biens à suffisance et l'ayant préservé lui et sa famille du fléau de la peste qu'il avait envoyé naguère sur la terre pour l'expiation des péchés des humains;"*

Les Voisin y sont encore enterrés en 1774. "[Nicolas Voisin] a été inhumé dans la chapelle desdits Voisin joignant le mur du midi sous la fenêtre."


1774 acte de décès de Nicolas Voisin (arrière- petit-fils d'André le constructeur)

De 1635 à 1675 le curé de Lissieu qui s'appelle André Voisin institue la confrérie du très saint sacrement avec Louis Voisin bourgeois de Lyon, capitaine-châtelain de Lissieu, honnète André Voisin marchand et habitant de Lissieu, jacques La groula maître charpentier, Maurice Bal, Benoit Brisson, Antoine Chavanne (beau-père de Jean Baptiste ), Philibert Voisin, Claude Joug, Benoit Giraudet grangier de Messires Voisin, Benoit Voisin maître charpentier et pour les femmes Marie Thévenin et Claudine Vissieu femme de Philibert Voisin. André le constructeur de la chapelle avec ses fils (André, Philibert et Benoit) et ses neveux (Louis et Jean Baptiste) tiennent une place importante à Lissieu. Ils ne sont pas laboureurs ou vignerons,mais curé, capitaine-châtelain *, marchand; maître charpentier et maçon et ont des terres puisqu'ils ont un fermier. De plus, ils savent signer et fort bien, ce qui est loin d'être le cas de tous les Lissilois.*


Les actes des registres paroissiaux (qui n'existent que depuis 1647 à Lissieu) permettent de savoir qu'André Voisin (1667-1734) petit-fils de l'André Voisin constructeur de la chapelle du St Rosaire, puis son fils François (1695-1771), puis son petit-fils Philibert(1735-1834) seront fermiers du château de Lissieu. Benoit Voisin (1766-1838) sera maire de Lissieu de 1808 à 1821. Des archives (non datées, non signées) les désignent comme premiers propriétaires du château de Montvallon. Contemporains de Claude du Verdier, puis d' André Claustrier premiers propriétaires de Bois-Dieu, les Voisin charpentier et maçon ont-ils construit leur maison des champs près de l'église au bourg de Lissieu ? Ce qui deviendra le château de Montvallon ?


Après la révolution en 1821, alors que Montvallon a déjà connu au moins trois autres propriétaires (Archimbault, Duon, Philipon) et qu'il est entre les mains de Mme Veuve Philipon née Morel, son frère Jean Baptiste Louis Morel (médecin à Lyon fils de Henry Morel et Catherine Fagon, ascendants des Morel -Journel) (1744-1821) meurt chez sa soeur et a sa tombe dans l'église de Lissieu . Ce sera aussi le cas en 1841 de François Touret, médecin lui aussi, propriétaire de Montvallon et maire de Lissieu. On marche aujourd'hui sur sa pierre tombale à l'entrée de l'église de Lissieu.



Le patronyme Voisin a disparu de Lissieu, toutefois Il est probable que toutes les grandes familles de Lissieu ont un Voisin ou une Voisin dans leur ascendance qu'il s'agisse des Pinet, Damour, Thibaud, Chaffange, Vernay, Vianay, Bunand...et ou de bien d'autres. L'actuelle maison Damour au croisement du chemin de Montluzin et de la route de Limonest n'était-elle pas en 1825 une maison Voisin ? ( comme on le lit sur procès verbal de délimitation communale du cadastre napoléonien, ) ?



1824 cadastre napoléonien, procès verbal de délimitation communale

Le château de Montvallon a été détruit en 2014 ; on connaît ses propriétaires successifs qui n'étaient pas moins honorables que ceux des autres châteaux de Lissieu, mais son histoire reste à écrire.

C'est tout un pan de l'histoire des familles de Lissieu et du patrimoine de la commune qui a disparu avec le patronyme Voisin et le château de Montvallon.


* Masso de la Ferrière qui habite Paris et n'a pas d'enfant vendra en 1764 la terre de Lissieu à Tholozan qui possède Montfort depuis 1734

* La France par cantons et par communes, Département du Rhône tome 1 arrondissement de Lyon par Théodore Ogier 1895

*Le châtelain ou capitaine-châtelain était, en Lyonnais, un officier seigneurial rendant la justice ordinaire, toujours assisté d'un juge, d'un procureur d'office (appelé procureur fiscal dans les seigneuries ecclésiastiques) exerçant le ministère public, et d'un greffier, parfois aussi d'un lieutenant de juge et d'huissiers.

* Département du Rhône - inventaire sommaire des archives départementales antérieures à 1790 - série E sup tome I



15 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page