• Danièle Godard-Livet

Prendre soin de notre environnement


équipe plurigénérationnelle en début de collecte
Le Progrsè 8 octobre

Hier, j'ai participé au ramassage des déchets dans les rues de Lissieu. Peu de participants malheureusement, mais enthousiastes et très critiques en découvrant tout ce qui se jette hors des poubelles ou déchetteries.


Ce matin, j'ai retrouvé un article publié par Slate il y a un an "comment fait le Japon pour être un pays aussi propre" L'article mettait cela sur le compte de l'atmosphère transmise par l'éducation et le zen tendance bouddhiste : "Dans la version zen du bouddhisme, les tâches quotidiennes comme le nettoyage et la cuisine sont considérées comme des exercices spirituels, au même titre que la méditation."


Cette discipline des Japonais n'empêche pas le Japon d'être avec Fukushima porteur d'une des plus grandes catastrophes environnementale mondiale. Notre indiscipline relative ne nous empêche pas d'être attentifs à la pollution de l'eau ou à la destruction des forêts dans notre commune.


Prendre soin de notre environnement est une affaire globale et complexe où le combat doit se faire à toutes les échelles, en prenant conscience des intérêts contradictoires en jeu. La convention citoyenne pour le climat de 2019 était une initiative innovante qui montrait le chemin. Quand reprendrons-nous ce chemin d'une cohérence entre incitation à des comportements individuels vertueux et lois contraignantes vis-à-vis des intérêts des acteurs économiques ? Un beau sujet, même à l'échelle d'une commune ou d'une métropole.

22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout