top of page
  • Photo du rédacteurDanièle Godard-Livet

Qui était Vila Rachline, résistant fusillé à Lissieu le 10 juin 1944 avec 18 co-détenus ?


Lissieu honore demain la mémoire des 19 résistants fusillés à Lissieu le 10 juin 1944 après avoir été extraits "sans bagages" de la prison de Montluc.

On honorera bientôt la mémoire de Jean Moulin (80eme anniversaire de sa mort, le 8 juillet 1943 dans un convoi de déportation).

Je découvre le destin hors du commun des frères Rachline, Lazare et Vilquin.

Vila Rachline (Victor Renaudin) était le frère cadet de Lazare Rachline (Lucien Rachet), choisi par le Général de Gaulle pour être son Délégué auprès des chefs de la Résistance intérieure, sous le pseudonyme de Socrate…après la mort de Jean Moulin, puis nommé le 28 juillet 1944 Délégué du Gouvernement provisoire de la République pour la zone nord et présent dans le cortège de généraux et de chefs de la Résistance qui escortèrent le Général de Gaulle dans sa triomphale descente des Champs Elysées. Lazare Rachline ne sait pas alors que son frère a été fusillé par les allemands.

"Tandis que Lucien sillonnait la France comme Délégué du Général de Gaulle, son frère cadet Vila, membre lui aussi du réseau Vic*, fut arrêté à Lyon. Conduit au siège de la Gestapo, il ne livra aucun nom, même pas le sien…. Ongles arrachés, œil crevé, dents brisées, il ne dira rien de ce qu’il sait. Le 10 juin 1944, Vila, extrait de sa cellule au Fort de Montluc, monte dans un camion allemand avec 18 autres détenus. Ils sont abattus à la mitrailleuse dans un champ. Les nazis espéraient avoir arrêté le Délégué du Général de Gaulle, Lucien Rachline dit Rachet. Ils ont tué son frère Vila. Que chacun de nous, à cet instant solennel où nous honorons la mémoire de Lucien Rachline, pense à son frère cadet torturé et fusillé parce qu’on l’avait pris pour lui".extrait du discours de Robert Badinter à l'occasion de l'inauguration du jardin Lazare Rachline à Paris en 2016

François Rachline, le fils de Lazare et neveu de Vila, a écrit un livre à leur mémoire : L.R. les silences d'un résistant

Lazare et Vila Rachline sont médaillés de la résistance.


Les 18 autres fusillés avaient aussi des parents, des frères et soeurs, des métiers, parfois des épouses et des enfants. Un seul n'était pas français (sa naturalisation lui ayant été refusée). Tout ce qu'on sait, pour chacun, de leur histoire de vie, de leur activité dans la résistance, des circonstances et des raisons de leur arrestation est consigné dans le site Maitron


Leurs noms figurent sur la stèle des Longes, sur le monument aux morts de Lissieu et également dans le registre des actes de décès de la commune de Lissieu (table décennale 1943-1952) avec les mentions rectificatives propres à leur reconnaissance tardive pour certains d'entre eux, dont Vila Rachline.


En 1944, la commune de Lissieu a pris en charge le transport des corps des 19 fusillés demandé par le juge d'instruction pour identification et s'est fait rembourser par l'Etat en 1945 les frais qui s'élevaient à 3708 F. Elle a également rectifié en 2023 l'orthographe de Rachline sur la stèle. (resterait à la rectifier sur le monument aux morts, ainsi que les orthographes de Baverel (et non Bavarel), Pasdelou (et non Passedou))


Un des nombreux réseaux d'exfiltration organisé par les anglais en France : liste des réseaux de la section F du SOE (Special Operations Executive)

La série d'Anna Winger "Transatlantique" diffusée sur Netflix est consacrée à un autre réseau organisé par les américains dès 1940

46 vues0 commentaire

Комментарии


bottom of page