• Danièle Godard-Livet

Rail et gares abandonnées


Je fais partie des passionné(e)s de l'histoire des chemins de fer, de l'histoire de la frénésie qui s'est emparée des investisseurs français de 1830 à 1930 pour couvrir le territoire de voies ferrées (62 000 km de voies à l'apogée du réseau), d'ouvrages d'art (viaducs, ponts, tunnels), de gares, de haltes, de hangars, de maisons de gardes- barrière...

Aujourd'hui, une partie de ces lignes et de leurs infrastructures ont été abandonnées ; on est revenu au niveau de 1890 (29 000 km de voies exploitées), mais toutes n'ont pas été démontées ou détruites. Une analyse de la "contraction du réseau ferré français dans une perspective géohistorique" (mars 2020) est à consulter ici.

Ce qui me plaît, c'est le contraste entre la démesure à l'oeuvre sur certains tronçons et la modestie d'autres ouvrages, sans qu'on puisse toujours en connaître les raisons.


Les quatre gares déclassées de Saintonge (St Hilaire de Villefranche, le Douhet, Pisany et Varzay) qui figurent dans l'atlas des régions naturelles font partie des six stations identiques de la ligne St Jean d'Angély-Saujon (45 km). Il faudrait leur rajouter celles d'Asnières-La-Giraud qui est en partie réhabilitée en logement privé et figure à l'inventaire du patrimoine du pays des vals de Saintonge, et de celle de St-Romain-de-Benet qui jouxte un établissement d'Emmaüs.

Jusqu'en 2013 un train direct Paris-Royan empruntait cette ligne à voie unique non électrifiée ; elle n'accueille plus désormais que des TER (5 trains par jour... avec bien des soucis d'entretien). Les gares sont désaffectées et la démesure de ces stations campagnardes saute aux yeux comme l'improbabilité de leur restauration face aux coûts du seul entretien de la ligne.

St Romain de Benet


Ces stations sont l'oeuvre de Pierre Joseph Esquié (1853-1953), grand prix de Rome et architecte également des gares de Rochefort et de La Rochelle. Elles ont été construites entre 1909 et 1912 et sont dans des états de conservation fort différents :

  • Varzay (3eme dans la frise), n'est même plus notée sur la carte du réseau RFF, mais figure à l'inventaire des monuments historiques depuis 2002 ;

  • Pisany (4eme dans la frise), dont toutes les ouvertures sont murées figure toujours sur la carte du réseau et pourrait servir en cas de travaux; c'était un point d'évitement où les trains pouvaient se croiser malgré la voie unique ;

  • St Hilaire de Villefranche (1ere dans la frise), dénommée St Hilaire-Brizambourg pour la SNCF reste une halte pour les voyageurs; sa la façade a été refaite et elle semble abriter un hôtel 'Chez Linda" noté sur google ;

  • Le Douhet-écoyeux (2eme dans la frise) a été rachetée par Butagaz dont l'usine était autrefois desservie par un embranchement de la ligne.

Pourquoi six gares majestueuses jalonnent-elles les 45 km de cette ligne ?


- Faut-il y voir un luxe de l'administration des chemins de fer de l'Etat qui avait repris dès 1878 la compagnie des Charentes et d'autres petites lignes déjà déficitaires, puis en 1898 toute la compagnie des chemins de fer de l'Ouest après sa faillite ? Il ne semble pas : les stations qui les précèdent sur le tronçon St-Jean-d'Angély-Niort sont extrêmement modestes, sur le modèle de la halte voyageurs de Loulay qui ne paye pas de mine, mais est encore desservie.


halte voyageurs de Loulay wikipédia

gare de Le Douhet-écoyeux
photo Eric Tabuchi et Nelly Monnier

- Faut-il y voir la volonté de l'Etat de couper court aux critiques après les graves mises en cause portées contre l'administration des chemins de fer de l'Etat et l'Etat-entrepreneur suite aux accidents de Villepreux et de Saujon en 1910 ?

- Faut-il y voir une volonté du département d'offrir un avant-goût de la luxueuse Royan (plus grand Casino de France) aux Parisiens qui y venaient en vacances, alors que la ville était jusqu'alors surtout fréquentée par les Bordelais ?


Les chemins de fer de l'Etat deviendront à partir de 1928, sous la direction de Raoul Dautry, la plus innovante des six grandes compagnies qui existaient avant la nationalisation de 1937 et la création de la SNCF ; elle s'efforcera par la publicité d'attirer les vacanciers vers les plages de l'Atlantique et de la Manche.


chemins de fer de l'Etat, le rail de la mer
Publicité de 1936

Près de chez moi, passe la ligne Givors-Paray-Le-Monial (16 tunnels, 15 viaducs sur 95 km), que j'ai bien l'intention de faire connaître à l'association culturelle dont je fais partie (sortie de groupe Lozanne-Paray-Le-Monial annulée trois fois pour cause confinement !). Bel exemple de démesure que cette ligne qui franchit les sommets de la Haute Azergues pour redescendre vers la Bourgogne, racontée par Henri Vincenot dans "Les voyages du professeur Lorgnon".

Ouverte en 1900 et concédée à la compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la méditerranée (PLM), la ligne servait notamment à délester le trafic marchandises de la ligne de Paris à Lyon via Dijon. Sa construction fut soignée avec de nombreux ouvrages d'art et de faibles rampes pour permettre le passage des trains lourds.

Elle est encore partiellement desservie pour les voyageurs , mais certaines gares sont désaffectées :

La gare de Poule-les-écharmaux a triste mine et ne sert plus que de parkings aux cars du Rhône, celle de Claveisolles est devenue une résidence privée devant laquelle le chef de gare n'est plus qu'un mannequin. Elles jouxtent pourtant des ouvrages d'art gigantesques le tunnel des écharmaux (4 153 m) et le boucle de Claveisolles, tracé hélicoïdal permettant aux machines de franchir un dénivelé de 50 m sans que la pente dépasse les 10%.


Le chef de gare de claveisolles photo DGL


Pour savoir si une gare ou halte voyageur est encore desservie,si une ligne est encore en activité, se reporter à la carte du réseau .


La passion du chemin de fer est tenace en France et vous pouvez trouver sur internet pour chaque gare abandonnée un article plus ou moins complet qui vous racontera son histoire.

Pour moi, j'ai la chance d'avoir un frère qui travaille à la SNCF et connaît toutes les lignes de France pour me guider dans mes explorations. Merci à lui.








271 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout