• Danièle Godard-Livet

Sauvons le Catalpa de la Buchette !




Les démolitions ont du bon, elles permettent de découvrir des choses que l'on n'aurait jamais vues. C'est ainsi que j'ai découvert le catalpa de ma voisine.

Il ressemble beaucoup aux pauwlonias qui sont chers aux lecteurs de Modiano et à tous ceux qui ont habité le 13ème arrondissement de Paris et n'ont pas oublié les fleurs mauves du parterre central de la Place d'Italie.

A ses fruits, il n'y a pas de doute, c'est bien un catalpa (l'arbre aux haricots). Moins prestigieux que le Pauwlonia, aussi appelé arbre impérial, il n'en est pas moins majestueux avec son tronc d'1,50 m de circonférence et ses quelques 10 m de hauteur.

Il a poussé à l'ombre des grands épicéas et j'espère qu'il ne disparaitra pas comme la petite maison qu'il abritait qui n'a pas résisté aux démolisseurs.


J'ai vu récemment dans la petite ville de Chabeuil les derniers lotissements construits plus bétonnés qu'engazonnés et ce n'est pas très réjouissant, même en répondant au joli nom de "clos de poètes" (les promoteurs ont des conceptions bien à eux de la poésie !). Heureusement, la ville s'inquiète désormais de manquer d'espaces verts.

Gardons nos grands arbres qui abritent nos oiseaux ! ça pousse moins vite que les maisons ! Sauvons le Catalpa de la Buchette !


le clos des poètes à Chabeuil


53 vues

Tous droits réservés Danièle Godard-Livet 2018

danielegodardlivet@gmail.com