• Danièle Godard-Livet

Suivre Léonie Pondevie et le saumon...de plomb


Kergroise, Lorient

Léonie Pondevie est l'artiste retenue par Stimultania pour la résidence 5 étoiles de 2020 qui devait se dérouler à partir de novembre à Givors et qui est désormais repoussée à février.

J'avais candidaté à cette résidence, fascinée par l'urbanisation catastrophique d'une ville aux antipodes de Lissieu, mais d'où venaient nos châtelains lissilois du XIXéme siècle qui avaient fait fortune sur les rives du Gier. J'avais intitulé ma candidature "Fais comme à Givors".

Léonie Pondevie s'intéresse à l'anthropisation qu'elle cerne par enquêtes ou sur Google Earth. Tout ce qui me passionne, tant par le sujet que par la méthode.

Les projets de Léonie puisent leur origine dans le documentaire, anecdotes historiques d'un territoire, photographies, vidéos qui la marquent et dont les sources varient entre des enquêtes sur le terrain ou menées à partir de Google Earth. Il s'agit pour elle de constater, enregistrer avec une certaine acuité ce qui advient des transformations et des bouleversements des paysages façonnés par l’emprise industrielle.

Léonie a centré sa candidature à Stimultania autour du saumon, poisson absent du Rhône comme du Gier ou du canal de Givors, mais lingots de plomb ( saumons de plomb) souvent retrouvés dans le Rhône, témoins du commerce de la Rome antique. Elle en fait le prétexte à la déambulation et à l’exploration du territoire de Givors, celui de la ville et de sa campagne.

Je suis Léonie sur Instagram et j'espère que nous nous rencontrerons en février à Givors comme elle me l'a proposé.

24 vues