• Danièle Godard-Livet

Vivre Lissieu !



Quelle peine infinie d'apprendre le décès de Pierre Arnaud Goudet, conseiller municipal de Lissieu. Adjoint dans l'ancienne équipe municipale, tête de la liste "Vivre Lissieu" aux dernières élections municipales du 15 mars 2020.

Je le connaissais peu, mais j'avais récemment pris contact avec lui lors de la coupe rase des chênes centenaires de l'espace boisé classé de Montvallon. Je n'avais pas voté pour sa liste, il le savait, et malgré tout il m'avait rapidement répondu pour me faire bénéficier de sa grande connaissance de Lissieu et des arcanes de la vie municipale.

Je le trouvais technocratique et prudentissime dans ses projets pour Lissieu. Je n'avais encore rien vu du mal que peuvent faire à une petite commune rurale du Grand Lyon les enjeux d' intérêts, la méconnaissance du territoire et de ses habitants, l'amateurisme gestionnaire et la préférence donnée au copain plus qu'à l'intérêt général. Je n'avais rien vu de la lourde tâche d'un élu lorsqu'il veut bien faire son travail et continue malgré sa défaite électorale à oeuvrer, à sièger dans les commissions et à répondre aux administrés ! C'est une grande perte pour Lissieu ! Je salue son courage et son travail, et je présente toutes mes condoléances à sa famille.


Heureusement la vie a des ressources et des surprises qui donnent envie de continuer pour que vive Lissieu. Ce matin, ce sont des youtubers qui ont grandi à Lissieu qui m'ont contactée. Ils ne vivent plus à Lissieu, mais les images du saccage les ont tellement touchés qu'ils ont fait le voyage. La destruction du bois de Montvallon, c'est la perte d'un éco-système, c'est la perte aussi de leurs souvenirs d'enfance. Sous la pluie, nous avons fait ensemble un touchant pélerinage vers l'allée des frênes. A Lissieu, ils faisaient du skate mais aussi des cabanes. Vivre Lissieu, c'est tout cela en même temps !

Je vous laisse regarder ce cri du coeur d'un gars qui a grandi à Lissieu, intitulé Manu? Pas de regret ?

Il ne parle pas de paysage ni de valeur des maisons de Lissieu, il parle de ce qui nous constitue au plus profond : de nos souvenirs, de la façon dont nous avons vécu notre enfance, de la petite flamme d'humanité qui vit en chacun au-delà de tous les compromis auxquels la vie nous contraint. Vivre Lissieu, c'est bien de cela qu'il s'agit. Lissieu autrement ? Peut-être, mais pas n'importe comment !

200 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout