• Danièle Godard-Livet

Itinéraires d'écrivains et de photographes


L'atlas des régions naturelles peut être consulté désormais à travers une nouvelle catégorie : voyages. J'ai essayé pour reconstituer l'itinéraire d'Eric Tabuchi et Nelly Monnier entre le 4 et le 18 février 2021. C'est impressionnant : 127 localités repérées et un parcours qui ne suit jamais les grandes routes et encore moins les autoroutes.

Quand on parle voyage aujourd'hui, c'est souvent de voyages lointains dont il est question avec aéroports, paysages étranges, moeurs inconnues, un petit peu d'anglais pour montrer qu'on est citoyen du monde... Si on traverse la France, c'est avec un GPS par l'itinéraire le plus rapide en fonction de l'heure et du trafic ; comme si la destination était tout dans le voyage. Il me semble au contraire que c'est l'itinéraire qui dit le plus sur le voyage et la façon de voyager.

Il n'y a que les marcheurs à pied qui pratiquent désormais le dépaysement à proximité et le relatent en livre ou en photo ("Chemin faisant" de Jacques Lacarrière 1977(0), Remonter la Marne de jean Paul Kauffmann en 2013(1), "Immortelle Randonnée" de Jean Christophe Rufin 2014(2), "Pensées en Chemin" d'Axel Kahn 2015(3), "Sur les chemins noirs" de Sylvain Besson 2016(4), "Azimut" du collectif tendance floue en 2020 (5)). Ces livres sont des succès de librairie, mais dès que les gens sont motorisés ils partent beaucoup plus loin...peut-être pour marcher... sous d'autres cieux.

Bien que circulant en voiture, Eric Tabuchi et Nelly Monnier tracent leurs itinéraires comme des randonneurs à pied et s'émerveillent de la France telle qu'elle est avec ses centres villes désertés, ses grangeons de bois, ses architectures datées, ses constructions utilitaires, ses curiosités vernaculaires (voire personnelles), ses choses appelées à disparaître, ses monuments commémoratifs. Personnellement, j'ai une passion pour les monuments aux morts si typiquement français. Il y en a deux sur cet itinéraire : à Médeyrolles et à Sauviat




17 morts sur le monument aux morts de Médeyrolles (Livradois) qui comptait 430 habitants en 1911 et n'en compte plus aujourd'hui que 120.








Monument des Suchères (Sauviat, Livradois) qui se veut rempart contre l'oubli, bien oublié au bord de la D906 sur un parking à camions et nul part indiqué.

Quelques autres itinéraires en France, pour mémoire :

0) Jacques Lacarrière avait accompli son voyage des Vosges aux Corbières.


cours de la Marne wikipedia

1) Jean Paul Kauffmann, la Marne la plus longue rivière française du sud de Langres à Alfortville






2) parcours d'Axel Kahn en 2013 :de Givet, à l’extrémité du doigt de gant français qui s’enfonce en Belgique adossé à la Meuse. Ce seront ensuite les Ardennes, l’Argonne, le lac de Montier-en-Der, Bar-sur-Aube, Vézelay, le Morvan, les monts du Bourbonnais, ceux du Forez, le plateau du Velay, Le Puy , la Lozère, l’Aveyron, Conques, Figeac, le Quercy, Cahors, le Tarn, le Tarn et Garonne, Moissac, le Gers, le Béarn, le Pays Basque, Saint-Jean Pied de Port, Hendaye.

carte IGNrando

3) parcours de Sylvain Tesson en 2015, une autre diagonale que celle de Lacarrière et Kahn (devenu un itinéraire et une communauté IGNrando)



carte Azimut

4) Jean Christophe Rufin a suivi le chemin de Compostelle à partir d'Hendaye, rapidement hors de France.




5) les photographes d'Azimut (tendance floue et invités) ont suivi un parcours moins direct.

137 vues1 commentaire