• Danièle Godard-Livet

Les derniers jours de notre chien


C'était en septembre. Pendant cette semaine de stage à Chabeuil sous le regard de Pierre de Vallombreuse, l'objectif était de raconter Chabeuil en une série de dix photographies. Un trajet, un parcours pour faire histoire.


Pendant une semaine entière, j'ai joué le jeu, de sortir, de rouler à vélo à travers la ville et la campagne, y compris les jours de pluie. Je ne trouvais aucun plaisir à faire des photos. J'étais obsédée par les impasses, les culs-de- sac, les voies sans issue, les barrières, les passages interdits (Chabeuil en regorge entre la N358, la voie de TGV et la Véore qui traversent son territoire). Je recherchais les tunnels, les ponts, les passages. Cela ne me satisfaisait pas mais je n'arrivais pas à faire autre chose. Et même lorsque je parvenais à ouvrir un peu le cadre, c'était toujours pour tourner en rond sur des ronds-points ou suivre des routes qui ne menaient nulle part. Mais je n'ai pas abandonné.










C'est en regardant mes photos, en construisant la série qui devait faire histoire, que j'ai compris ! Notre chien n'allait pas bien. Bientôt 17 ans et même s'il avait bien récupéré après son AVC des mois précédents, il n'était plus aussi agile et tenait sa tête toute penchée. J'avais beaucoup hésité à participer au stage de Pierre imaginant que ce serait très dur pour lui de quitter son environnement familier.

C'est dans la nuit que j'ai trouvé l'apaisement.

Notre chien Wiki nous a quittés à notre retour de Chabeuil où il avait fait sa dernière promenade avec ses maîtres.






















93 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout