• Danièle Godard-Livet

Quelle est la qualité de l'eau que nous buvons à Lissieu ?


situation du champ de captage d'Amérieux d'Azergues qui nous fournit l'eau du robinet

A l'occasion de la diffusion d'une enquête de "Complément d'enquête" sur France 2 et d'un article du Monde, jeudi 22 septembre repris par Lyon-Capitale je me suis intéressée à la qualité de l'eau de Lissieu : Métropole de Lyon, eau potable et pesticides : les 10 communes où des limites de qualité sont dépassées . Lissieu fait partie des communes où les normes de qualité ne sont pas respectées !

La plupart des villes où l'on constate des dépassements sont situées dans l'est/sud-est de Lyon (Corbas, Mions, Jonage, Saint-Priest, Meyzieu, Feyzin, Chassieu : 4 dépassements sur 22 prélèvements en 2021 et 2022), les autres au nord/nord-ouest (La-Tour-de-Salvigny, Lissieu et Quincieux 17 dépassements sur 22 prélèvements).

Comme l'article le conseillait, je suis allées sur le site de France Info et j'ai tapé Lissieu dans la barre de recherche , voilà les cas où le seuil de qualité de 0,1microg/L par substance détecté est dépassé :

La valeur limite de 0,1 microgramme/L est dépassée , mais pas la valeur limite de 0,5 microgramme/L pour l'ensemble des composants détectés. L'eau reste donc consommable sans danger. C'est toutefois une alerte sérieuse... ayant sans doute pour cause le non-respect des conditions d'emploi du S Métachlore diffusées aux agriculteurs par son producteur Syngenta suite aux préconisations de l'ANSES.

source syngenta S-métolachlore nouvelles conditions d'emploi

L'histoire ne s'arrête malheureusement pas là puisque dans un nouvel avis de L'ANSES du 30 septembre 2022, le S-métolachlore est affecté d'une valeur de vigilance de 0,9 microgramme par litre "établie pour viser un niveau de risque acceptable

dans le cas d’une exposition longue durée, y compris dans un contexte de données disponibles limitées". Cette valeur pourrait être révisée si la substance active, le S-métolachlore, était classée comme perturbateur endocrinien.



Un peu fatiguée par la lecture de ces rapports et préconisations, J'ai voulu aller voir sur place et j'ai constaté que les champs de maïs étaient bien proches de la zone de captage qui est de plus entourée par deux émissaires se jetant dans la Saône (un fossé et un bief).


photo prise du chemin de la bordelière en contrebas de l'autoroute A6 le 6 octobre 2022

Il se trouve que le même jour j'ai rencontré Monsieur le maire de Gleizé. Je l'ai interrogé sur la qualité de son eau et la situation du champ de captage de Beauregard. Tout d'abord sa connaissance du dossier et la rapidité de sa réponse m'ont agréablement surprise. Ensuite, la comparaison m'a semblé éclairante : d'un côté à Beauregard des champs captants protégés par une large zone de sécurité et placés tout en bordure de Saône (la commune a acheté des terrains pour protéger le captage), de l'autre à Ambérieux d'Azergues, peu de protection et le captage dans une nappe phréatique alimentée par la Saône mais aussi l'Azergues, les émissaires déjà cités et située en contrebas du noeud autoroutier A6-A46


comapraison des captages de Beauregard (Gleizé) et Ambérieux d'Azergues (Lissieu, Quincieux

Encore beaucoup de travail de concertation et de contrôle pour que les agriculteurs respectent notre santé et la leur ! Encore beaucoup d'efforts pour que la métropole et notre commune se soucient un peu plus de la qualité de l'eau que nous buvons.

L'Association de l'environnement de Lissieu (ADEL) se saisit du dossier. Adhérez à l'ADEL !




34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout