• Danièle Godard-Livet

Dix raisons de ramasser des marrons en automne !


  1. Parce qu'ils sont brillants, luisants comme des trésors ;

  2. Parce que leur bogue (on dit capsule pour les marronniers) est tout le contraire, grossière et toute hérissée de piquants comme un casse-tête moyenâgeux ;

  3. Parce que leur peau est douce et solide comme un cuir de première qualité ;

  4. Parce que le vert lumineux de leur enveloppe contraste avec le brun sombre de leur fruit ;

  5. Parce qu'ils sont bien protégés à l'intérieur de leur enveloppe, entourés d'un bon édredon blanc ;

  6. Parce qu'ils sont serrés les uns contre les autres bien au chaud, parfois seuls aussi, mais à l'abri ;

  7. Parce qu'ils sont ronds comme des billes et suggèrent des jeux ;

  8. Parce qu'ils sont des dons de la nature, des cadeaux gratuits que personne ne vous reprochera d'avoir cueillis ;

  9. Parce qu'ils poussent sur les places ou le long des avenues et vous rappellent les cours d'école ;

  10. Parce qu'ils sont lourds dans les poches et que ça fait plaisir d'avoir un beau butin.

Vous savez bien qu'ils sèchent vite, deviennent laids, perdent leur rondeur, montrent rapidement le germe d'un futur marronnier (Aesculus hippocastanum), arbre gigantesque qui peut atteindre 30 m et vivre plus de 300 ans qui encombrerait votre jardinet. C'est pour cela que vous jetez les marrons ramassés.

Au prochain printemps, vous attendrez avec impatience les gros bourgeons collants qui laissent échapper ces énormes feuilles, puis ces fleurs roses ou blanches rassemblées en pyramides que les botanistes nomment thyrses. Surveillez-les bien, ces fleurs ont un signal pour dire aux abeilles si elles ont ou non été visitées : jaune au centre signifie qu'il y a du nectar et que la fleur n'a pas été pollinisée, rouge au centre, passe ton chemin abeille, une autre est déjà venue !


37 vues

Tous droits réservés Danièle Godard-Livet 2018

danielegodardlivet@gmail.com