• Danièle Godard-Livet

Isolement-Jour 3


Lissieu au printemps

J'ai besoin de m'occuper l'esprit. C'est le bon moment pour m'attaquer à un problème qui me trotte dans la tête depuis longtemps et que je n'ai jamais pris le temps d'analyser : le décalage entre le format des photos pris en charge par les différents réseaux sociaux et le format qui sort de l'appareil de prise de vue ; ou pour le dire autrement l'importance du rognage réalisé par les réseaux sur les photos postées.

Il faut que je vous dise avant que mon mari est parti faire les premières courses alimentaires depuis le confinement et que je l'attends comme s'il était parti à la chasse !

Revenons au sujet :

- mon appareil photo me permet de choisir le format entre 16:9, 4:3, 3:2, 1:1(et je reste généralement en 4:3)

- mon téléphone fait des photos en 16:9 (en 4:3, 1:1 ou 3:2 si je passe en mode pro, ce que je ne fais jamais).

Mais les réseaux sociaux ont choisi d'autres formats (Facebook 19,1:1 Instagram 1:1 et Tweeter 2:1, pour les posts et pour les stories Facebook ou Instagram 1,77:1.

Il en résulte que mes photos natives sont coupées...mais le pire c'est que je ne le vois pas (mon cerveau complète ou s'en fout, en revanche les spectateurs ne manquent de remarquer les pieds coupés et autres défauts de cadrage). Sur un post Instagram, je repère la chose car une photo carrée est une signature bien particulière, mais la différence entre 2:1, 1,91:1 et 1,77:1 est beaucoup plus subtile et le redimensionnement se fait automatiquement (sans que j'aie à choisir la taille en pixels ou le format de compression...ce que, par contre, je sais faire mais ne fais pas car qui a envie de garder en tête les dimensions optimales en pixels !)

Mon problème est un problème de format ; mon oeil ne différencie pas les formats : une difficulté qui vient avant ce qu'on nomme cadrage et composition. J'y vois plus clair en l'exposant mais désormais il faut que je pratique. C'est un exercice physique avant d'être un exercice intellectuel.

Mon exercice du jour et des prochains : entraîner mon oeil à repérer les formats et à travailler les cadrages pour que mes images ne perdent pas trop à être partagées sur les réseaux sociaux. Et j'ai une immense marge de progrès à explorer. et un petit pense-bête construit spécialement. l'explication pour les pro n'est pas mal non plus :https://makeawebsitehub.com/social-media-image-sizes-cheat-sheet/


différence de format entre prise de vue et partage sur les réseaux sociaux






70 vues1 commentaire

Tous droits réservés Danièle Godard-Livet 2018

danielegodardlivet@gmail.com