• Danièle Godard-Livet

Isolement - Jour 38


arbre de Judée en fleur et ciel en rapport

J'avais plein d'idées de post, mais je n'ai rien fait aujourd'hui : les programmes télé, la confiance, l'hygiène mentale en période de confinement, ceux qui le vivent bien et ceux qui le vivent mal, l'endroit où j'irai en premier lors du déconfinement....Ce sera pour une autre fois.

Jardinage (matin et après-midi), cueillette et préparation des blettes, courses chez Leclerc à l'heure de moindre affluence, promenade d'une heure, Jitsi et apéro familial...et voilà la journée est passée.

Chez Leclerc, le caissier était un jeune gars qui me dit qu'il aurait trop aimé vivre à mon époque !!! (sympa de remarquer mes cheveux blancs)

- vous voulez dire l'époque des dinosaures ?

- Non, non, les années 80 ! Mais c'est vrai que vous n'aviez pas la technologie, je suis sur Instagram,

- moi aussi

- et sur Twitter,

- moi aussi,

- mais sur Twitter, ça devient vite la bagarre ; à un moment , je twittais tous les quarts d'heure, ma mère ne supportait pas.

- chaque fois en ce moment, l'addition est de plus en plus chère, qu'est-ce-que j'ai acheté ? dis-je en regardant mon addition.

- Il faut se faire plaisir, on ne vit qu'une fois.

- J'ai pris des bulles car demain ma fille fait la fête et je me suis offert une robe,

- vous avez raison, vous gardez le cintre ?

- non, gardez-le.

- je vous la mets dans un sac pour qu'elle ne se salisse pas (dit-il en la tire-bouchonnant dans un pochon plastique). Pas grave ! c'est une fanfreluche produite en Inde (Tiens, on reçoit toujours des robes d'été venues d'Inde !)

- Je valide me dit-il, pendant que je m'asperge les mains de gel hydoalcoolique (home made) après avoir repris mes cartes et mes sacs...et que le client suivant sourit de nos échanges, ou de moi...qui ai tant besoin de parler à la caisse du super marché.

0 vue

Tous droits réservés Danièle Godard-Livet 2018

danielegodardlivet@gmail.com