• Danièle Godard-Livet

Isolement-Jour 6


prémonitoire

Enfin ! Les stories Instagram n'ont (presque) plus de secret pour moi, jusqu'au prochain changement des fonctionnalités de l'application ! Ma première story qui raconte une histoire, est sur Instagram sous le titre "Jardins et jardiniers au printemps". Je l'ai mise "à la une"...pour qu'elle ne disparaisse pas demain, car il m'a fallu quand même trois heures de travail pour choisir et mettre en page les photos avec Unfold. Je sais, j'aurais pu faire plus simple, mais....

Aujourd'hui, premier cours de Qi qong (à distance réglementaire) dans le jardin. Je commençais à en avoir vraiment besoin; la marche à pied ne suffit pas.

Et je me suis remise à lire La peste :

Quand une guerre éclate, les gens disent : "ça ne durera pas, c'est trop bête;" Et sans doute une guerre est certainement trop bête, mais cela ne l'empêche pas de durer. La bêtise insiste toujours, on s'en apercevrait si l'on ne pensait pas toujours à soi. Nos concitoyens à cet égard étaient comme tout le monde, ils pensaient à eux-mêmes, autrement dit ils étaient humanistes : ils ne croyaient pas aux fléaux. Le fléau n'est pas à la mesure de l'homme, on se dit que le fléau est irréel, c'est au mauvais rêve qui va passer.[...]Comment auraient-ils pensé à la peste qui supprime l'avenir, les déplacements et les discussions? Ils se croyaient libres et personne ne sera jamais libre tant qu'il y aura des fléaux. CAMUS, Albert. La peste.1947 éditions Gallimard (332p)

Gardons le moral et Restons chez nous !

55 vues

Tous droits réservés Danièle Godard-Livet 2018

danielegodardlivet@gmail.com