• Danièle Godard-Livet

Isolement jour 9


On avait pris l'habitude de regarder, de temps en temps, quelques épisodes de BlackMirror. En fait d'avenir radieux, cela nous semblait déjà extrêmement difficile à supporter. En ces temps où l'on envisage de tracker les rassemblements, peut-être vaudrait-il mieux passer à autre chose pour notre santé mentale ?

La routine s'est installée : Qi Qong, jardinage et lecture, heureusement il fait beau et les voisins sont plus causants que d'habitude pendant le promenade de santé.

Découverte du roman d'une des biographes de l'association : Paleysin, dialogue d'une veuve de 1915 avec une fiancée de 1939 sur fond de vie rurale. J'ai promis une chronique quand je l'aurai terminé. L'auteure prépare sa campagne de publicité.

En alternance avec La détresse et l'enchantement de Gabrielle Roy, la grande écrivaine canadienne que je viens de découvrir et dont une citation figure sur les billets de 20$ canadiens (en très petits caractères) :

  • « Nous connaîtrions-nous seulement un peu nous-mêmes, sans les arts? »

  • « Could we ever know each other in the slightest without the arts? »

26 vues

Tous droits réservés Danièle Godard-Livet 2018

danielegodardlivet@gmail.com