• Danièle Godard-Livet

Promener le chien


De confinement en confinement, de couvre-feu à 20h en couvre-feu à 18h, d'interdit en interdit, l'humour et l'esprit de contestation des uns et des autres semblent s'être réduits... aux possibilités de promener le chien, y compris aux heures défendues.

Au Québec, elle promène son ami en laisse, 1550$ d'amende chacun ! Plus près de nous, François Bon envisage de promener un chien en plastique. J'ai d'autres exemples, mais ce serait lassant.

A Lissieu, c'est le moment où Wiki a choisi de faire un AVC ! A bientôt 16 ans, il était déjà plein d'arthrose et , depuis plus d'un an, bien incapable de monter dans le coffre d'une voiture, mais portait encore beau. Plus de chien à promener depuis jeudi dernier !

Comme il faut bien se préparer au pire, en regardant hier soir Un air de famille en mémoire du regretté Bacri, qu'est-ce-qui nous saute aux yeux ? Le chien paralysé aux yeux brouillés de cataracte qui vit dans un fauteuil et mange comme la famille (du canard) et ne chante plus ! Nous l'avions oublié celui-là et le film nous a paru d'une infinie tristesse.

Heureusement, Wiki a un peu récupéré (à force de cortisone et de repos) et ce matin, n'entendant pas le bruit de l'eau de la douche, il nous a enjoint de presser les préparatifs par ses aboiements habituels. Trop contents de ce retour à la presque normale, nous avons fait vite. Et, d'un bon pas, la moitié de la promenade habituelle. La rééducation commence aux odeurs des congénères, à l'eau boueuse des flaques et au repérage des nouveaux obstacles sur le parcours (une nouvelle clôture entre deux parcelles).

36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout